Chiffre du chômage : 216.200 personnes dissimulées à fin mars 2010

Aller en bas

Chiffre du chômage : 216.200 personnes dissimulées à fin mars 2010

Message par zone-S4 le Ven 30 Avr - 7:56



Suite à la publication par la Dares des chiffres du chômage du mois de mars, Christine Lagarde s’est une nouvelle fois réjoui. Selon elle il y aurait donc "une stabilisation du marché de l’emploi depuis le début d’année". Quant à Laurent Wauquiez, il vient de déclarer "il faut remonter à février 2008 pour avoir un aussi bon chiffre".

Bref, comme tous les mois depuis mars 2009, les mêmes causes produisent les même effets. Au titre du mois de février, nous pouvions considérer que 211900 chômeurs échappaient à la communication gouvernementale depuis environ un an. En effet celle-ci se cale sur le chiffre des demandeurs d’emplois de catégorie A. Et ceux-ci sont en baisse de 6600 personnes, les chômeurs toutes catégories confondues (A,B,C,D et E) eux sont en hausse de 35700 personnes. Deux chiffres dont l’orientation est symétriquement opposée.

La dissimulation de chômeurs continue donc de plus belle grâce à deux leviers : le changement de méthodologie comptable et le transfert de catégorie.

1- Changement de méthodologie : 61.900 chômeurs poussés hors du champ médiatique

Un changement de méthodologie a été réalisé au mois de mars 2009. Je me suis fait l’écho de celui-ci à de multiples reprises, tout au long de l’année 2009,. Voici les incidences de ce changement :

Pour tout un chacun la sortie du pôle emploi signifie une reprise d’activité, et de fait les deux courbes sont corrélées d’octobre 2005 jusqu’au mois de mars 2009. Après cette date là, la remontée importante des sorties du pôle-emploi ne signifie plus automatiquement une reprise d’activité. C’est même le contraire pour la première fois en janvier 2010.

Ces 61.900 chômeurs, perdus pour la statistique, sont donc 33500 au titre de la "cessations d’inscription pour défaut d’actualisation" et 28.400 pour les "autre cas".

Ce changement de méthodologie a donc permis de dissimuler 61900 personnes depuis mars 2009. Ce chiffre est en baisse de 3300 personnes au titre du mois de mars 2010.

2- Transfert de catégories : 154.300 personnes ont intégré la zone de non-droit médiatique depuis 2009

Ces deux catégories (D et E) sous-exposées médiatiquement explosent littéralement depuis mars 2009 : 83.800 personnes ont intégré la catégorie D depuis un an contre 70.500 personnes pour la catégorie E. Cette dernière catégorie, pour prendre encore davantage de recul a plus que doublé depuis 2006.

Le transfert de catégorie a donc permis de transférer 7600 personnes dans les catégories D et E au mois de mars. J’ai réalisé, il y a une semaine, une étude montrant la contribution sur 13 années des catégories A,B,C,D et E au titre des chiffres du chômage. Celles-ci permettent de prendre encore davantage de recul par rapport à ces courbes.

3- conclusions

216.200 personnes ont donc été expulsées du champ médiatique, grâce à ces deux techniques, soit 4.300 de plus au titre du mois de mars. A titre d’exemple sur 467.000 "sorties" du pôle-emploi au titre du mois de mars, seulement 90.000 le sont au titre d’une "reprise d’emploi".

Tous les gouvernements depuis 13 ans font pression sur la Dares pour que les chiffres de la catégorie A ressortent à la baisse. C’est à se demander si ces chiffres ne mesurent pas désormais l’influence du gouvernement sur la Dares.

Une chose est certaine Sandrine S. a craqué ce Week-end, et la détresse de nombre de chômeurs vis-à-vis de Pôle-emploi est insondable.


sa continu...
🤡
avatar
zone-S4
Admin
Admin

Messages : 126
Date d'inscription : 27/04/2010
Age : 52
Localisation : sud de la france

Voir le profil de l'utilisateur http://survie.forum-pro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum