petit tours de Situations dangereuses...

Aller en bas

petit tours de Situations dangereuses...

Message par zone-S4 le Jeu 20 Mai - 19:02

Dans tous les cas de situations d’urgence, essayez de garder votre calme.

Les précipices, et les falaises

Une ravine praticable peut se transformer en dévers d’une falaise. Revenez sur vos pas, même si le dénivelé à remonter est important. Suivez plutôt les sentiers balisés, si vous êtes en terrain inconnu.
Attention, à certains puits sans margelles non signalés au bord des pistes au Sahara.
Ne pénétrer dans certaines grottes ou gouffres, si vous n’êtes pas spéléologue.


Le brouillard

Il vaut mieux ne pas de déplacer et rester au bivouac (surtout dans les régions comportant des dangers). Si la visibilité est de quelques mètres, ne vous déplacer pas. Sinon, suivez rigoureusement le sentier de randonnée. Consulter régulièrement votre boussole et altimètre. Rester strictement groupé. Ayez un sifflet, pour vous appeler et vous repérer.



Changement de temps en montagne, orages

En montagne, même dans les alpages, les refroidissements, les changements de temps, les orages peuvent être soudains. Avoir donc tout en réserve des vêtements chauds et des vêtements contre la pluie des orages. En cas d’orage, essayez de redescendre le plus rapidement des sommets et de vos abriter.

Dans le haut atlas marocain, il peut y avoir certains été, une fréquence d’un orage par jour, commençant chaque début d’après-midi.

La grêle

La grêle dont les grêlons sont d’une certaine dimension peut provoquer des blessures graves. Abriter vous le plus rapidement. Sans abris, mettre votre sac à dos sur votre tête, pour vous protéger.


La tempête

Au delà de 100 km/h de vent, mieux vaut ne pas sortir dehors. Essayer de vous abriter. Affronter un vent tempétueux de face peut être épuisant physiquement.



Les grands froids

Bien de couvrir. Portez des gants _ si possible des moufles fourrés et Gore Tex ou manchon Néoprène _, bonnet ou passe montagne sur la tête. Ne pas avoir les doigts de pieds trop serrés dans les chaussure _ permettre la circulation. Boire chaud régulièrement.
Enduisez-vous de graisse _ visage, nez, doigts .... Mangez beaucoup de corps gras _ margarine, huiles ...
Par très grand froid, ne frictionnez pas votre visage ou votre nez ou votre peau.
Pour réchauffer vos mains, mettez-les contre votre ventre ou votre bas-ventre
Attention du facteur de refroidissement du vent _ le Wind Shild _ qui accroît considérablement le froid. Tempête, protégez-vous dans un trou de neige ou un abris de fortune fait de branchages couvert de neige.


Situations exceptionnelles

Ces situations sont rares. Mais on peut malgré tout les signaler.


Cyclones

Suivez les consignes _ d’évacuation, de protection ... des autorités civiles, si vous avez pu être prévenu à temps. Eloignez vous de la mer de plusieurs kilomètres. Calfeutrez toutes les issues (portes, fenêtres...). Enfermer vous dans un maison en dur (en béton ...) _ immeuble, avec toit en béton ... _ aux fenêtres closes, par des volets métalliques ou avec des planches solidement fixées. Proche de la mer, soyez aux étages supérieurs d’un immeuble en béton. Réfugiez-vous sous un lit. Ne sortez jamais quelqu’en soit la raison, vous risqueriez de vous faire découper par une tôle ou un objet projeté par le vent.

tornades

Dans le cas de tornades, réfugiez-vous dans une cave, ou un sous sol ou un pont en béton ou métallique ou à défaut dans un fossé. . Suivez les consignes des autorités, si vous avez une radio.


Raz de marée

Gagnez très rapidement les hauteurs (maison haute, arbre très haut _ cocotier ..., colline très haute, tour ..) ou dans la cabine d’un bateau de pêche...
2.15.4 Inondations
Gagnez très rapidement les hauteurs (maison haute, arbre très haut, colline très haute, tour), emporter de l’eau potable avec vous. Ensuite quitter les lieux le plus rapidement possible pour éviter les risques d’épidémie. Suivez les consignes des autorités.

Feu de forêt

Allez dans le sens opposé au vent, si aucun front de feu ne vient pas vers vous (aller vers les terrains dégagé s’il y en a : clairières, vignes, ou étendue d’eau _ lac, rivière ...).



Avalanches

Essayez de vous mettre à l’abris. Sinon, mettez vous en position foetale et surtout protéger vos voies respiratoires de l’asphyxie en les recouvrant des vos vêtements, mouchoir, votre main ...
A la fin de l’avalanche, remuez constamment, creuser, pour éviter l’hypothermie.
Il existe des petits appareils, émetteurs récepteurs réglés sur la fréquence internationale de 457 MHz, emportés par les skieurs hors piste, permettent aux équipes de secours de vous repérer (entre 1500 F à 2000 F, portée maximum 80 m, marques Audiovox etc...).


Epidémie

En cas d’épidémie, quittez la région immédiatement, faites vous vacciner immédiatement si vous le pouvez, signalez votre cas aux autorités médicales (et aussi à celle de votre pays à votre retour).



Etat d’urgence, coup d’état, guerre

En cas de coup d’état, ou de couvre feu. Ne sortez pas de votre hôtel ou de chez vous, vous risqueriez de recevoir une balle ou un obus.
En cas de guerre, essayez de vous éloigner si vous pouvez du lieu de conflit, quittez le pays. Ne sortez jamais pendant le couvre feu, sauf si pouvez obtenir l’autorisation des militaires et si vous pouvez vous faire accompagner par eux.



Panne en plein désert

Le principal risque est celui de la déshydratation. Protéger vous du soleil par vos vêtements, votre chapeau.
Ne buvez pas l’eau de certaines lacs saturés en sel (« chotts » trouvés dans le Sahara, ...). L’excès de sel peut vous déshydrater encore plus et provoquer des hallucinations.
Par contre si vous avez de l’eau, consommer un peu de sel, pour la transpiration.
Abritez-vous du soleil la journée. Essayer de marcher la nuit, en vous repérant aux étoiles _ Etoiles du Berger, constellations ...
Le matin, dans presque tous les désert vous pouvez récolter la rosée, en étendant un drap, une serviette, un vêtement, une grande pièce de tissu verticalement sur des piquets de tête. En tordant ce drap dans votre bouche, vous pouvez récolter quelques décilitres d’eau.
Dans le désert du Kalahari, existe des melons rafraîchissants, dans celui d’Australie des vers, et de fourmis à miel enterrées, fournissant des réserves de vivre et d’eau.
En creusant, la sable au fond de certains oueds on peut trouver un eau boueuse et polluée, à faire bouillir ou à traiter par un produit antibactérien. Dans le Kalahari, certains trous dans les oueds sont d’ailleurs creusés par les éléphants.



Blessures, risques d’infection, maladie

Un moyen de désinfection simple, à défaut de médicament, est d’utiliser votre propre urine.


_________________
Faut pas parler aux cons, ça les instruit
avatar
zone-S4
Admin
Admin

Messages : 126
Date d'inscription : 27/04/2010
Age : 52
Localisation : sud de la france

Voir le profil de l'utilisateur http://survie.forum-pro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum